Une interview de ART: RopeGuide TwineLine

Version française d’une interview de Hubert Kowalewski/ART par Freeworker concernant le RopeGuide TwinLine!

Bonjour Hubert, nos clients s’interrogent sur le nouveau produit RopeGuide TwinLine de ART. Cet appareil a déjà fait l’objet d’une publicité dans le catalogue Freeworker 2016 et le nouveau catalogue Freeworker sortira dans trois mois. Pourquoi la livraison du RopeGuide TwinLine se fait-elle attendre pour ceux qui ont effectué des précommandes?

Une question bien légitime! J’en ai déjà beaucoup parlé dans ma dernière prise de position concernant le SpiderJack 3. En effet, le retard de livraison survenu également pour le RopeGuide TwinLine s’est nettement rallongé par rapport à ce que j’avais prévu. Une raison essentielle, jusqu’ici non-mentionnée, est que les capacités en personnel d’ART étaient tout simplement dépassées et qu´elles le sont encore partiellement. Une augmentation de plus de 40% du chiffre d’affaires en 2016 est certes un motif de réjouissance, toutefois les carnets de commande bien remplis signifient un stress important pour les monteurs et l’administration. Heureusement, ART a reçu un bon renfort en personnel. Cependant, nos nouveaux salariés ne travaillent pas directement sur les produits, ils sont tout d’abord formés en profondeur. Le soin et le contrôle nécessaires doivent toujours être parfaits pour les produits de sécurité. Même en période de pression, la qualité et la précision restent toujours notre première priorité!

Malgré tous ces problèmes, nous étions en bonne voie pour livrer le RopeGuide TwinLine en nombre suffisant au début de cette année. Toutefois, des commandes supplémentaires continuèrent à s´ajouter et les pièces commandées furent déjà insuffisantes durant les premières semaines de janvier. Un problème est donc survenu au niveau des grossistes et des détaillants. En effet, Freeworker s’efforce de réaliser un démarrage synchronisé des ventes au niveau international et cela avec un volume de produits correct. Pour ART, ceci entraine une nouvelle production importante malgré le nombre de RopeGuide TwinLine ayant déjà été fabriqués à ce jour. Maîtriser celle-ci est un véritable défi pour un montage et une fabrication sans personnel suffisant mais avec de hautes exigences.

Il n’y a donc pas de problèmes concernant la qualité et la certification du RopeGuide TwinLine?

Absolument aucun! Cela coince simplement parce qu’actuellement achat, fabrication et montage ne peuvent pas répondre à la demande en hausse continue.

Petite cause et donc grands effets!

En tant que distributeur exclusif des produits de la gamme ART, nos clients nous demandent régulièrement quand une livraison du RopeGuide TwinLine va être réaliste ? Existe-t-il une date à laquelle ceux qui ont effectué des précommandes peuvent se fier?

Il est tout sauf agréable pour moi de décevoir les fans d’ART et les nouveaux clients impatients par des dates de livraison annoncées et non tenues. Mais même si nous assemblions les RopeGuide TwinLine manquants en quelques jours en faisant des heures supplémentaires, la livraison serait malheureusement quand même retardée.

Une petite erreur dans une référence dans la mensuration d’une vis est la cause de ce retard aux conséquences importantes. La dimension correcte d’une vis d’horloger pour la fixation de la plaque latérale du trapèze devrait avoir M 2,5 x 3 millimètres mais, sur le plan, il est inscrit par erreur: M 3 x 3 millimètres. Étant donné que cette vis M 3 x 3 millimètres et sa tête sont trop larges d’un dixième de millimètre, ces vis doivent être montées une par une à la main. Cette erreur minime montre clairement combien l’assemblage d’un produit EPI peut être rapidement incomplet. S’il ne manque qu’une vis d’horloger ou si un seul composant n’est pas livré dans la bonne dimension, toute la production peut être, dans le pire des cas, arrêtée pendant des semaines!

Le travail d’ART, au niveau des tolérances des composants auto-développés, s’effectue au centième de millimètre près. Les produits comme le SpiderJack et le RopeGuide sont composés de nombreuses pièces. Pour le SpiderJack 3, il faut actuellement 14 différentes pièces standard et 29 différentes pièces de construction. Pour le RopeGuide TwinLine, il faut même 22 différentes pièces standard et 31 différentes pièces de construction.

Actuellement, je pense que nous livrerons le RopeGuide TwinLine à Freeworker en quantités suffisantes début mars.

Petite cause et donc grands effets! Quelles conséquences en tires-tu pour l’avenir?

L’année à succès 2016 fut une année en dents de scie pour moi et le personnel d’ART. Les leçons que j’en tire sont légions. Les points les plus importants sont: premièrement, tout nouveau démarrage de vente de nouveaux produits ART ne sera publié que lorsque tous les composants de l’assemblage seront au complet et conformes aux dimensions. Deuxièmement, toute vidéo d’un nouveau produit ne sera mise en ligne que lorsque la production en série dudit produit sera garantie en nombre suffisant. Et troisièmement, les phases de tests des nouveaux produits seront nettement prolongées et étendues.

Satisfaction avec Spiderjack 3

Comment s’est déroulée l’introduction sur le marché du SpiderJack 3 d’après toi? Quelles ont été les réactions des clients?

L’introduction sur le marché du SpiderJack 3 fut très bonne et cela surtout grâce au formidable travail de Freeworker. En ce qui concerne les réactions, j’ai reçu beaucoup de reconnaissance et de louanges. J’ai analysé les quelques critiques négatives. Jusqu’à présent, il n’y a eu qu’un seul et unique grimpeur qui n’a pas apprécié le SpiderJack 3. Sinon, j’ai interprété le silence de beaucoup de la manière suivante: «Ne rien dire, c’est une louange!»

Merci beaucoup pour le temps que tu nous as accordé pour cet entretien.

Je vous remercie.

Teile diesen Beitrag:

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *